lejournaldepersonne
     

lejournaldepersonne

Views

2.86 M

Subscribers

25.48 K

Joining Date:
2011-01-29

Views

2.15 M

Followers

56.49 K

Uploads

311

V30:
2.74 K

ER30:
_ _

Followers

2.89 K

Country

Category

News & Politics

Profile Type

Creator

Lejournal Depersonne Facebook Page Statistics

Total Views

2.15 M

Videos

311

Average Views/Video

6,913


Videos
  • L'INFOX et après ? La crise !
https://www.lejournaldepersonne.com/2019/03/linfox-et-apres-la-crise/
L'infox, c'est de l'intox rajoutée à l'info pour vous mettre en boîte !
https://www.youtube.com/watch?v=S_pWk21S3Xg

L'infox, c'est de l'intox rajoutée à l'info pour vous mettre en boîte, in the box...
Le vrai est associé au faux pour paraître vraisemblable, probable et donc croyable.
Si vous accordez un tant soit peu, de crédit à ce qui est dit, vous perdez la partie et vous commencez à vous comporter comme un chien qui obéit à la voix de son maître, comme Fox...nul n'est à l'abri de l'infox.

La part d'info est  conçue pour dissimuler la part d'intox, le vrai pour camoufler le faux, non seulement pour falsifier le propos, mais aussi pour le rendre infalsifiable, c'est à dire invérifiable. A prendre et non à comprendre comme un impôt qui s'impose à tous les esprits quelque soit leur parti pris. Fumée sans feu pour vous inciter à acheter ou vendre la mèche...On vous informe pour vous déformer ou vous rendre conformes à la norme désirée.

C'est le vrai faux bruit. Le faux vrai souci. Vous êtes cuits, si vous y croyez...Mais si vous n'y croyez pas, vous n'êtes pas cru, ni crédible...

C'est désormais notre lot commun à la radio, à la télévision et dans tous les réseaux sociaux...le même étau qui se resserre sur tous les idiots utiles qui s'emmêlent les pinceaux, en mélangeant l'info et l'intox, les news et les fakes, le vrai grain de l'ivraie...c'est ça l'infox, le moment de vérité qui voit tout le monde mentir à tout le monde, en toute sincérité par dessus le marché.

Même les fabuleux sophistes, n'auraient pas pu dire mieux. Le vrai n'est désormais plus rien qu'un mensonge partagé, médiatisé et liké sur vos tablettes... noires ou blanches mais dépourvues de matière grise. C'est le comble de la fausseté: tout mensonge relayé devient plus vrai que le vrai. Et nous sommes tous complices de cette tartufferie. Le nombre de partage nous départage et nous fait de l'ombre.

Il suffit de se démarquer pour marquer les esprits et les soumettre à n'importe qui avec du n'importe quoi. Toutes les illusions perdues sont revenues à la charge pour vous décharger du poids de la réalité...pour que vous vous remettiez à rêver d'une autre vie...avec le mot "peuple" comme opium pour tous les démunis.

L'opération est d'une simplicité biblique: 3+3=9, c'est la triste vérité, et si vous en doutez, c'est que vous êtes complotiste, artiste ou dissident autiste. L'infox confond addition et multiplication pour que notre pouvoir diminue d'intensité, avec cette inversion du genre et du nombre.

C'est un véritable labyrinthe: nul n'y est entré mais chacun cherche la sortie...d'où la crise qui scelle le sort de tous les esprits, non-avertis.
3+3=9, pour que la bêtise ne soit pas soluble, regardez BFM, ce soir, à 20H45...

      

  • Que demande le peuple algérien ?
https://www.youtube.com/watch?v=Gms0ttLg4tg
Un  gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple.
 #Algerie_manifestations

Un  gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple.
C’est l’essence même de ce mouvement que l’Algérie a l’air de vivre pacifiquement, sans crainte ni tremblement drapée avec son drapeau comme seul et unique vêtement.

Mais Bouteflika et ses lieutenants persistent comme pour retarder son accouchement et la délivrance de ses enfants.
Et pour se maintenir encore au pouvoir, ils exigent du peuple de présenter ses représentants. Non pour renforcer le peuple mais pour l’affaiblir et réduire sa volonté à néant avec des tractations sans fin et des compromis sans fond.

Mais le peuple algérien ne va pas mordre à l’hameçon, de son passé tumultueux, il a retenu la leçon.
Il ne présentera personne et personne ne le représentera. Pas avant qu’on lui cède tous les postes de commandement. Car pour le peuple c’est le seul moyen de prendre en main son destin : s’autodéterminer, s’auto-discipliner et d’autogérer.
Il ne manifeste pas pour qu’on lui rende sa liberté mais pour qu’il reprenne sa responsabilité.
Il veut bien assumer les pots cassés à condition que ce soit lui-même qui les casse. Son immaturité politique n’est pas un frein mais un tremplin pour la maturité, la prise de conscience de sa légitimité.
Et il parcourt les rues en se répétant inlassablement les mots clés de son rassemblement : Un  gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple.
Et même si cette équation est à plusieurs inconnus il finira par la résoudre aux prix de sa propre vie.
Pour l’algérien de la rue, ça ne peut faire l’objet d’aucun débat intellectuel mais d’une volonté qu’on ne peut contrecarrer sous peine de la rendre cruelle, la volonté de quelqu’un qui dit :
Je ne veux plus construire de châteaux sur le sable… je ne veux plus qu’on m oblige d’y habiter pour voir les rats percevoir les loyers.
Je ne vais donc pas baisser les bras mais poursuivre mon combat jusqu’à ce qu’on me laisse faire la Loi.
Advienne que pourra !

      

  • ALGER-PARIS : où est le problème ?
#Alger #Algérie #Giletsjaunes
https://www.youtube.com/watch?v=l-fXTnCfCYM

Les deux capitales auront du mal à le résoudre avec toutes ces voix qui se sont élevées avec l’envie d’en découdre.
On dirait que les deux ont du mal à trouver la graine à moudre, parce qu’elles ne supportent plus la gangrène.
Désormais tous les samedis à Paris et tous les vendredis à Alger, ce sera la même rengaine : on descend dans l’arène pour expurger sa haine !

Et de l’extérieur, on se demande laquelle des deux capitales de la douleur fait le plus de peine ?
Celle qui exige une transition démocratique ou celle qui exige une transition économique ?
On a même l’impression que cela revient au même, à la même volonté de changement, changement de système.

Mais en réalité, entre les deux capitales à la rue, il y a bien d’autres points de convergence, d’autres signes de correspondance entre les gilets jaunes et les gilets jeunes.
Ils sont peut être infiltrés mais on ne peut pour autant leur en vouloir de vouloir tout casser. Parce que les deux en ont assez de voir le temps passer en les laissant sur le bas côté.
Ils sont délaissés par un marché néfaste qui n’a rien de vaste sous prétexte de compétitivité ou de rentabilité. Comme si tous ces gens qui n’ont pas d’argent ni d’agent, pesaient et ne rapportaient rien à la société… autrement dit à la caste des bien portants.

J’ose affirmer sans beaucoup de risques de me tromper, que ces deux soulèvements, à Alger comme à Paris, n’ont pas de précédent, ce sont deux crises sans devise particulière, deux mouvements qui expriment un nouveau genre de tourment.
Pourquoi me dira-t-on ?
Fondamentalement parce qu’ils ne sont pas homogènes, c’est le cri de n’importe qui, pour n’importe quoi.
On ne peut pas les essentialiser puisque les deux veulent cramer l’essence et ce que nous croyons être, l’essentiel. On ne peut en avoir une représentation générale, parce que leur genre c’est précisément de détrôner tous les genres et de couronner l’individu, l’exigence ou l’existence individuelle. Ils ne disent pas nous sommes, mais: "je suis, j’existe. Ce n’est pas votre solution qui importe, c’est mon problème. Et mon problème c’est de ne plus supporter le système avec ses fausses solutions ou ses mauvaises résolutions ! Le chaos plutôt que le cosmos."

Nous sommes à deux doigts de la guerre de tous contre tous. Parce que tous les moins que rien ont compris que l’ultralibéralisme a gagné la partie et qu’il ne peut y avoir ni politique participative, ni économie collaborative mais juste une course maladive des plus gros pour dévorer les plus petits.

Et je vais vous dire pourquoi c’est inédit comme problème, parce que ce sont les plus individualistes qui se soulèvent contre l’individualisme…
Et ce prisme est sans charisme!

      

  • Nouvelle Zélande : Dieu sauve qui peut
https://www.lejournaldepersonne.com/2019/03/dieu-sauve-qui-peut/
https://www.youtube.com/watch?v=kKsiKF1Hwvs
Islam : La démence n'exclut pas l'espérance.
#NouvelleZélande #ChristChurch

La petite fille ne l'a pas entendu parler, mais elle a entendu parler de lui.
Lui, c'est Allah, qui a une prise sur toutes choses ici-bas; d'où le désarroi de la petite fille.
Elle ne comprend pas pourquoi Allah n'a pas retenu le bras de l'assassin en Nouvelle-Zélande. Cet incroyable carnage qui n'a pas fait la première page de tous les journaux à la page. "Quel dommage..." se dit la petite fille, en constatant qu'il y a une hiérarchie dans les dommages...C'est avec ce genre de décalage qu'on attrape la rage.
Pour contenir sa souffrance, la petite fille a besoin de réponse...sur l'inconsistance des créatures... sur le silence du créateur.

Tout a-t-il un sens?

C'est alors que sa maman s'excusa et lui expliqua l'essence de cette croyance qui caractérise l'Islam et les musulmans, y compris ceux qu'on a abattu sur leur lieu de prière, comme pour les empêcher de se rapprocher de la lumière.

D'abord, le criminel. L'Islam exige qu'on ait pitié de son âme. Il faut lui pardonner son forfait parce qu'il sait ce qu'il fait et que pour des musulmans, le mal est sans effet.

Ça n'enlève rien à notre conte de fées. Car le nébuleux n'a aucune prise sur ce qui est fabuleux. Tu as beau être laid, le beau ne peut être soustrait ou ignoré. Donc, tu abandonnes ton destin entre les mains de ce Dieu qui pardonne, y compris le pire des méfaits qui a fait irruption dans les deux mosquées.

Quant à la question récurrente, athée ou innocente, qui se demande pourquoi Dieu n'est pas intervenu en Nouvelle-Zélande...Ma petite fille, tu as tort d'assimiler Dieu à un chef de bande.

Sa lumière est indivisible. Sa puissance est indivisible. Sa clémence est indivisible. Et les trois sont indescriptibles.

"Allahu Akbar", doit se dire tout bon musulman quand on lui inflige ce genre de tourment.

Je vais t'apprendre, dit la maman à son enfant, une petite leçon de choses, t'apprendre ce qu'il y a de divin en Dieu ou de sublime dans sa grandeur ou d'immense dans sa splendeur.

Une approche élémentaire puisqu'il s'agit des quatre éléments :

Allah a octroyé l'eau aux poissons pour nager.

Allah a octroyé le ciel aux oiseaux pour voler.

Allah a octroyé la terre aux lions pour chasser.

Et à l'homme, il ne restait plus que le feu. Celui de l'espérance ou celui de la démence. Que le feu, pour se brûler la cervelle ou pour se réchauffer le cœur...que le feu pour se consumer ou se transformer...que le feu pour s'éclairer et ne pas sombrer. C'est ce que signifie le mythe de Prométhée lorsqu'on l'applique à l'Islam. Il faut que chaque musulman se soumette à l'idée selon laquelle Dieu l'a créé libre...Libre d'ouvrir le feu ou libre de se remettre à Dieu.

Rien n'est jamais perdu, tant que nous croyons à cet absolu. Il ne s'agit pas de passer sa vie à remémorer les morts, mais juste à honorer les vivants sous le regard de Dieu. Et la maman dit: "Allahu Akbar" avant de s'éclipser sur la pointe des pieds.

      

  • L’ Algérie : non ce n’est pas fini !
https://www.lejournaldepersonne.com/2019/03/l-algerie-non-ce-nest-pas-fini/
#Algerie #Bouteflika  #123VivalAlgerie #BouteflikaOut  
https://www.youtube.com/watch?v=GJxgSoPUe3A

L'algérien dispose d'un joli dicton qui l'empêche aujourd'hui d'être content: il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. C'est violent, d'où la nécessité d'être prudent.

Dans sa tête bien remplie d'émotions, un autre dicton fait irruption: il ne faut pas lâcher le poisson après l'avoir pêché...d'où la nécessité d'être méfiant...

Un avertissement de plus parmi ceux qui se bousculent au portillon d'un pays qui se dit renaissant ou rajeunissant... Le gil est jeune. "Gil" en arabe signifie: génération. La nouvelle a vingt ans et une aversion sans nom pour la corruption.

Un troisième dicton restitue bien son niveau de conscience actuel : quelqu'un qui se prépare pour le combat, ne devrait pas se vanter comme quelqu'un qui en est revenu. D'où la nécessité pour tous ces jeunes, d'être résilients, c'est à dire d'avoir la capacité de surmonter les chocs qu'ils provoquent...choc avec l'histoire, choc avec le pouvoir.

L'ancien ne s'est pas retiré du jeu. Il a fait seulement semblant pour se donner le temps de reprendre du poil de la bête. Il n'est pas abattu, mais il bat en retraite. Il s'avoue vaincu pour ne pas être vaincu et reprendre incessamment sous peu, le chemin de la reconquête du pouvoir, le chemin de la victoire. C'est ce que les militaires appellent : un repli stratégique. Autrement dit, une manœuvre, celle de la pieuvre qui jette de l'encre pour aveugler mais qui réapparaîtra une fois ce nuage  dissipé... Pour répondre à la pression de la rue par la plus sanglante des répressions. On connait tous la chanson.

Ce que Moubarak n'a pas cru bon de faire, ce que Ben Ali n'a pas pu faire, Bouteflika a su le faire: reporter l'état de guerre. Prendre le temps de se refaire. Il n'a pas fixé de date pour les futures élections, pour mieux noyer le poisson. Le jeune algérien le sait. Il ne le sait que trop...car il y a toujours un risque à pratiquer la pêche au gros parce que les petits ne sont jamais à l' abri d'un retour de bâton...Et pour ne pas mordre à l'hameçon, l'algérien doit faire comme si de rien n'était et continuer à réclamer son bien: la liberté de vivre... et de ne pas mourir pour rien.

      

  • L'Algérie défie le mort !
https://www.lejournaldepersonne.com/2019/03/lalgerie-defie-le-mort/

Le vieux est mort. Mais on a fait disparaître son corps. Et sans l'ombre d'un remords. Pour que ses lieutenants puissent respirer encore. En sachant pertinemment que leur sort est étroitement lié au contenu d'un coffre-fort que nul n'a encore le droit d'ouvrir sous peine d'étaler au grand jour tous leurs torts...toutes les raisons d'État qui les ont maintenu à bord.

Ce n'est pas une farce macabre mais l'usage désespéré et préféré du sabre pour trancher toutes les têtes qui dépassent.

Habileté à laquelle nous sommes habitués, des deux côtés de la Méditerranée sous prétexte de stabilité...de maintien de l'ordre. Quitte à tordre le cou de la vérité.

Certains fins gourmets épicent leurs salades pour illustrer cette mascarade puisque tout le monde sait ce que tout le monde fait semblant de ne pas savoir: qu'il ne faut surtout pas toucher au décor sous peine de réveiller tout un pays qui dort...et auquel on a dû jeter un sort.

Entre les vielles colonies et les jeunes vilenies, il a battu tous les records: de vieillissement,  de renoncement, de pourrissement.

Non, ce n'est pas le vieux, c'est le peuple qui est mort, nous disent tous ses matadors et le peuple rétorque:

ET ALORS! On va choisir parmi les morts, ceux qui veulent vivre leur âge d'or. L'âge d'or d'une Algérie qui n'a jamais su vivre sans défier la mort.

Vous ne les entendez pas tous ces algériens, crier d'une seule voix: Algérie, lève-toi...et marche!

https://www.youtube.com/watch?v=iiQ2GFW71KQ

      

  • Gare à Lou
https://www.lejournaldepersonne.com/2019/03/gare-a-lou/

Ceux qui me connaissent, savent que je m'appelle Lou...prénom qui m'a été inspiré par Lou Salomé, la femme qui rend les hommes un peu fous: Rilke,  Freud ou Nietzsche en ont souffert un peu beaucoup...

Je m'appelle Lou, à chaque fois que je m'adresse à vous personnellement, sans totem et sans tabou...sur yahoo...Lou, à chaque fois que je dis que je vous dois tout. Un livre circule en ce moment avec un titre un peu chelou: " Gare à Lou", qui traite pour les uns d'une pratique vaudou, et pour les autres, c'est tout sauf bête, puisqu'il ne s'agit ni plus ni moins, que d'une philosophie d'inspiration hindou; qui nous suggère que la vie, aussi basique soit elle, est karmique ( karma): il y a une raison à tout ou rien n'est sans raison.

Je décline, pour ceux et celles qui n'ont jamais su distinguer le conte de la légende: le personnage de Lou est pour les uns, un véritable calvaire, pour les autres, une issue salutaire, un atout.

On dirait que c'est Lou qui détermine dans votre vie, ce qui sera aigre et ce qui sera doux. Porte-bonheur ou porte-malheur, certes, mais cela ne dépend que de vous. Peu ou prou. Si vous dites du mal de Lou, le malheur retombera sur vous tôt ou tard, car il n'y a pas de hasard.

Maintenant si vous faites du bien à Lou, le bonheur sera au rendez-vous...D'autres l'ont testé et attesté avant vous...

Donc "Gare à Lou" ou plutôt "Gare à vous"...

Ceux qui lui ont manqué de respect, se sont retrouvés à l'hôpital. Ceux qui lui ont menti, sont tombés et se sont fait très mal. Et ceux qui ont tout fait pour l'avoir, se sont fait avoir car ils n'ont eu que dalle...

 Ce n'est pas une sorcière bien-aimée, mais une souricière pour tous les malintentionnés. Si vous n'êtes pas satisfaits, vous ne serez pas remboursés.

Pour ne pas vous embarrasser ou pour vous en débarrasser, il suffit de dire à chaque fois que vous ouvrez les yeux: "Dieu soit loué!".

https://www.youtube.com/watch?v=xukLBvJgU4Q

      

  • ALGÉRIE : La Révolution du Vendredi
https://www.lejournaldepersonne.com/2019/03/algerie-la-revolution-du-vendredi/
#Algerie  #Algeria #Algerie_manifestation

https://www.youtube.com/watch?v=x93h-v_4u34
Un pays qui a besoin de clarté, d'équité et de liberté ne peut trouver ces ressources qu'en effectuant un retour aux sources... Tout ce qui fait que l'Algérie est ce qu'elle est : arabe, berbère et musulmane.
Ce qui relie ses trois dimensions : c'est l'amour de la grandeur.
Pour l'Algérie, la réalité sera vide sans verticalité.
Et je crois que c'est le moment pour les forces vives du pays de prendre de la hauteur. L'heure est propice à l'envol et au crépuscule des années folles qui ont donné lieu à ce ras le bol !
L'Algérie a tout à espérer et désormais plus rien à craindre, excepté son Dieu qui lui donne une dernière chance pour enfreindre toutes les lois de la pesanteur qui ont ralenti les battements de son cœur. 
Parce que l'Algérien n'a pas tant besoin de trouver un emploi que de retrouver la Foi. Et la Foi dit : élève ton niveau de conscience et de consistance. Sois ! Et tu seras.

Ma thèse, si je puis me le permettre c'est de dire que la Révolution Algérienne ne peut être qu'une synthèse entre la Révolution française et la Révolution Iranienne.
Retrouver la liberté pour honorer son Dieu et non comme ce fut le cas pour l'Iran comme pour la France, de déshonorer les deux.
Dans un cas le maître s'opposa à Dieu et dans l'autre c'est Dieu qui s'opposa au maître... Alors qu'il eut fallu concilier les deux.
Le Salut passera par une Révolution islamique et non islamiste. Par le Coran et non par les courants qui ne font et ne feront que diviser pour mieux régner.

La devise est inscrite dans le cœur de tout véritable musulman : Unité - Fraternité - Spiritualité. 
Les mauvaises langues rappelleront les deux fronts qui ont déjà vu les algériens s'affronter avec le pire et sans succès. Le Front de Libération Nationale (FLN) et le Front Islamique du Salut (FIS) : les deux enfants terribles du pays qui ne sont que deux parenthèses douloureuses et malheureuses et qui n'ont aucune chance de se reproduire parce que l'algérien sait désormais à quel saint se vouer ou se dévouer. 
Celui qui assurera sa vigueur et sa rigueur morale. 
Celui qui mouillera sa chemise pour nourrir ses enfants et non pour crever le plafond.
Ce saint on sait déjà comment il s'appelle : c'est le peuple algérien qui fera du Vendredi le jour d'après-demain et d'avant-hier. Le jour de prière...

      

  • La confession d'un jeune algérien
https://www.lejournaldepersonne.com/2019/03/la-confession-dun-jeune-algerien/
https://www.youtube.com/watch?v=NN0Qv0xA1pw
#Algerie

Je ne suis comme on dit que "la cendre de la grande lassitude"... qui mine et donne mauvaise mine à mon pays depuis 1954.
Sur mon pays, j'ai vu plus d'une fois plus d'un mal s'abattre...
J'ai envie de quitter mon pays, j'ai envie de sauver mon pays.
Et on ne cesse de me dire que c'est interdit dans les deux sens !
Je n'ai ni le droit de partir, ni le droit de me sentir chez moi sans être en proie à cet étrange délire... le délire de celui qui va sans savoir où il va et pour quoi?
Je suis fatigué de défoncer des portes fermées tout en sachant qu'elles n'ouvrent sur rien, comme si j'étais pris en otage par un redoutable destin...
Je suis un jeune algérien qui veut tout, qui veut rien, les deux en même temps ou le lien entre les deux... au fait, je n'en sais rien!
Parfois je me dis que je ne suis désormais que le résumé de la surdité des hommes devant le bien, leur absurdité comme dirait l'auteur de l'Exil et le Royaume.
Et parfois je me dis que je crois savoir où se situe l'origine de mon drame :
C'est que je ne m'entends pas avec moi-même. C'est la raison de mon
mal- être, aussi étrange que cela puisse paraître...  je ne m'entends pas avec moi-même.
Et devant ce mur, je me murmure : j'ai tout mais je ne suis rien...
Je suis tout mais je n'ai rien... Dieu, pourquoi m'as-tu fait algérien ?
Un désir enfoui dans un désert... je cherche le grain de sable qui a décimé tout le troupeau. Une pomme de discorde qui a fait de nous une horde sauvage... Quel serpent nous empêche donc de traverser le pont qui sépare la bête humaine de Dieu ?
Je veux bien risquer ma vie en tentant de reprendre le pouvoir à ceux qui l'ont confisqué mais pour le confier à qui?
Je ne vois hélas que deux catégories : les opportunistes et les islamistes...
Les premiers s'en fichent de l'homme, les seconds s'en fichent de Dieu... et moi au milieu... jeune, je me sens déjà très vieux.
Je n'ai pas de doléances mais un seul vœu : que Dieu bénisse l'Algérie

      

  • La peur de l'Algérie
https://www.lejournaldepersonne.com/2019/03/la-peur-de-lalgerie/
Après le silence des années...
#Bouteflika #Algerie
https://www.youtube.com/watch?v=_mJYNE5cSjM

Un patriarche qui perd son esprit devient de facto ennemi de la patrie.
C'est ce que se refuse aujourd'hui l'Algérie. 
Ce n'est pas le mépris de l'Autre qu'elle voudrait s'épargner mais le mépris de soi.
Non pas Bouteflika mais la mafia. Elle ne voudrait surtout pas se débarrasser de l'homme mais du syndrome de vieillissement et de pourrissement.
L'Algérie a toujours eu mal à l'intérieur et de l'intérieur et ce cancer ne date pas d'hier. Dans les années 60, elle eut à affronter de faux amis et dans les années 90, elle dut affronter de faux frères.
Toujours la même rengaine : des cellules malsaines qui entrainent et gangrènent des cellules saines !
C'est ce qui agite ce beau, riche et grand pays qui n'a pas eu jusqu'ici le sort qu'il mérite.
Il ne compte pas moins de 60 partis politiques et environ 60000 grandes opinions qui vont devoir se livrer une lutte sans merci pour délivrer le pays de sa sclérose en plaques, de la cirrhose des hommes de mauvaise foi qui s'enrichissent  à ses dépens et l'enlaidissent à leur profit.
Et quand on dit que tout peut basculer du jour au lendemain, une certaine France prend sa tête à deux mains pour exprimer toute sa peur du changement qui remet en question ses propres arrangements. Elle craint le débordement de la mer, de la Méditerranée. Le statut quo lui convenait. Elle s'accommodait avec le silence des années.
Elle voudrait tourner la page mais non voir tout un pays se retourner ou exprimer sa rage à la face de tous ceux qui l'ont aliéné, abusé ou dépossédé.
La jeune Algérie ne va pas régler ses comptes à n'importe qui comme n'importe qui. Elle s'apprête juste à revoir toute sa comptabilité, à commencer par le compte qui porte le nom des pertes et des profits... voilà pourquoi il ne faut pas avoir peur pour l'Algérie mais peur de l'Algérie.

      

  • Voilée à Paris, non voilée à Alger !
https://www.lejournaldepersonne.com/2019/03/voilee-a-paris-non-voilee-a-alger/ ‎
Le voile qui attire et le voile qui se retire...
#Algerie #voile
https://www.youtube.com/watch?v=M13OTWTwk0E

Je ne sais pas si vous connaissez cet auteur allemand qui a levé le voile d'ignorance sur tous nos tourments en assimilant la vérité au dévoilement.
Autrement dit la vérité vraie est toujours déjà voilée et il faut étudier bien longtemps pour apprendre et comprendre pourquoi il n'est pas bon de lui arracher son voile.
Tous ceux qui ont le sens de l'Absolu l'ont compris mais non ceux qui professent depuis Montaigne leur relativisme catastrophique : "vérité en-deçà, non vérité au-delà".
Pour moi, c'est du pipi de chat. La vérité est la même qu'elle-même, ici ou là, là ou là-bas. C'est le même combat et le même vain débat. Pour toi comme pour moi : 1 égal 1 ou trois fois un font trois. C'est en soi et pour soi et c'est comme ça. C'est seulement le voile d'ignorance qui nous met dans l'embarras.

Quelqu'un m'a écrit tout récemment pour m'exprimer son désarroi.
Pouvez-vous me dire madame, pourquoi la musulmane cherche obstinément à porter le voile à Paris, alors qu'elle trouve toujours inopinément le moyen de l'ôter à Tunis, à Casa ou à Alger ?
On dirait que Sidi (le Grand Monsieur) qui interpelle Lela ( la dame en arabe) n'a pas flairé le danger scellé au cœur de toute liberté. Ça le dérange que l'on puisse s'arranger comme on veut avec la vérité au gré du hasard ou de la nécessité.
Qu'est-ce que je vais bien pouvoir répondre pour le réconforter, à cet habitant de Tanger ?
Qu'il est sans doute un peu jeune ou pas assez âgé pour croire que l'on puisse désagréger la vérité selon sa bonne volonté.

La vérité, je m'en vais vous la dire mais pas avant d'avoir enlevé mes gants. Ça y est !
Je vais essayer d'être grossière pour alpaguer tous les grossistes et les grossiers qui n'ont aucun sens du détail.
Si la musulmane porte le voile à Paris c'est pour nous emmerder. Et si la musulmane retire le voile à Alger c'est pour les emmerder.
Vous vous dites : merde! Mais c'est la même vérité dans les deux cas, elles essayent de faire valoir leur liberté, faire valoir leur volonté, faire valoir la vérité selon laquelle : nulle contrainte en matière de religion... c'est mot pour mot dans le Coran. La Foi est sentiment, assentiment, consentement... où chacun, chacune ne se sent libre que s'il n'obéit qu'à soi-même.
Dans les deux cas de figure, c'est la même résistance à l'oppression. Les deux soumises font acte d'insoumission.
Soumission à Dieu, insoumission à l'odieux. Qui dit mieux ?

      

  • Algérie : Pourquoi aujourd'hui ? 
https://www.lejournaldepersonne.com/2019/03/algerie-pourquoi-aujourdhui/
#Algerie #Bouteflika

Tu veux vraiment que je parle de l'Algérie ? Ne dis pas non pour ne pas dire oui... 
L'Algérie ! Pays qui provoque lui-même ses courts circuits, qui se surprend pour ne pas être surpris.
On le croyait endormi et voilà qu'il s'arrache du lit pour briser définitivement le silence des momies...
Dans ce pays où rien n'est vraiment interdit, il était temps de se faire du souci, de maudire ce qui est béni et de bénir ce qui est maudit.
Dire oui à l'Algérie, c'est dire non à ceux qui l'ont trahi ou enlaidi.
Comme jadis et naguère, l'Algérie va déterrer la hache de guerre pour mettre ses fossoyeurs sous terre.
Les tordus, les corrompus, les vendus vont incessamment sous peu perdre leur position d'abri pour rendre des comptes au pays. L'impunité, c'est fini, car nul ne peut traverser sa vie sans rien payer en retour et c'est pour aujourd'hui la fin du régime des parapluies.
Certains disent que c'est trop tôt, d'autres que c'est trop tard et moi je vais vous dire pourquoi c'est aujourd'hui.

Primo, parce que l'algérien est viscéralement insoumis. À la vie, il dit oui un jour, puis deux mais in fine, c'est toujours lui qui prend le dessus sur son histoire et sa géographie. À chaque fois qu'il se lève, on croit qu'il se soulève. Parce qu'il assimile son être, son existence à un glaive.

Secundo, parce que l'algérien est enraciné et déraciné en même temps. Il est attaché à ses racines, mais ne supporte pas l'attachement bien longtemps. Il finit toujours par se détacher et se débarrasser des tâches. On le croit lâche alors qu'il est téméraire. Il préfère et de loin, tout perdre que ramper comme un ver de terre. Son mal n'est pas banal parce que l'algérien a besoin de se sentir libre.

Tertio, parce que l'algérien a un sens aigu du défi... non le défi qu'on lui lance mais le défi qu'il se lance. On le croyait en retard, il va se faire un devoir de vous prouver qu'il est en avance. Il sait plus que jamais que le conservatisme et le progressisme ne sont pas faits pour lui. Encore moins le socialisme ou le libéralisme et encore moins le fondamentalisme religieux. Tous ces régimes vous rapprochent tôt ou tard de l'abîme, de l'asphyxie ou de la paralysie.

Pourquoi il manifeste alors ? 
Parce que pour lui, c'est une question de vie ou de mort. Il voudrait rebâtir son pays avec ses envies à lui et non sur la base de ce qui est préétabli.
L'Algérie n'est ni la Syrie, ni la Libye, c'est peut être le seul pays où l'on est moins dur avec les autres qu'avec soi-même. Et c'est dur d'être fier quand on veut à tout prix séparer, demain d'hier...

تابعوا الشريط جيّدا 
هل تريد حقاً أن أتحدث عن الجزائر؟ لا تقل لا لقول نعم ...
في الجزائر! البلد الذي يسبب نفسه دوائر قصيرة ، وهو أمر مثير للدهشة حتى لا يفاجأ.
كان يعتقد أنه نائم ، والآن هو يمزق نفسه من السرير لكسر صمت المومياوات إلى الأبد ...
في هذا البلد الذي لا يوجد فيه شيء محظور حقًا ، فقد حان الوقت للقلق ، ولعنة ما هو مبارك ولتبارك ما هو لعن.
لنقول نعم للجزائر هو أن نقول لا لأولئك الذين خانوه أو شتموه.
كما مرة واحدة ، ستقوم الجزائر بحفر الأحقاد لوضع حفاري القبور بها تحت الأرض.
وسيفقد المتداول ، وهو الفاسد ، المبيع قريبا مكانه في المأوى ليكون مسؤولا أمام البلد. الإفلات من العقاب قد ولى، لأنه لا يمكن لأحد أن تمر الحياة دون دفع أي شيء في المقابل والتي هي الآن نهاية النظام المظلات.
يقول البعض إنه سابق لأوانه ، والبعض الآخر قد فات الأوان وسأخبركم عن سبب وجوده اليوم.
أولاً ، لأن الجزائريين متمردون بشدة. في الحياة ، يقول نعم في يوم من الأيام ، ثم اثنين ، ولكن في النهاية ، هو دائما من يتولى تاريخه وجغرافيته. في كل مرة يستيقظ ، يعتقد أنه يرتفع. لأنه يساوي كيانه ، وجوده بالسيف.
ثانياً ، لأن الجزائريين متجذرون ومشردون في نفس الوقت. وهو متصل بجذوره ، لكنه لا يدعم التعلق لفترة طويلة. هو دائما ينتهي بالتخلص والتخلص من المهام. يعتقد الجبان بينما هو متهور. إنه يفضل ، إلى حد بعيد ، أن يفقد كل شيء ، ولكنه يزحف مثل دودة الأرض. ضررها ليس تافهاً لأن الجزائر بحاجة إلى أن تشعر بالحرية.
تيرتيو ، لأن الجزائريين لديهم إحساس قوي بالتحدي ... وليس التحدي الذي يلقي به ، بل التحدي الذي يضعه هو نفسه. كنا نظن أنه كان متأخرا ، سوف يجعله يثبت لك أنه متقدم. إنه يعرف أكثر من أي وقت مضى أن المحافظة والتقدمية لا تصنع له. حتى أقل الاشتراكية أو الليبرالية ، ناهيك عن الأصولية الدينية. كل هذه الحميات تجلبك عاجلا أم آجلا إلى الهاوية أو الاختناق أو الشلل.
لماذا يظهر بعد ذلك؟
لأنه بالنسبة له ، إنها مسألة حياة وموت. ويود أن يعيد بناء بلده برغباته وليس على أساس ما هو محدد مسبقا.
الجزائر ليست سورية ولا ليبيا ، ربما تكون الدولة الوحيدة التي نحن فيها أقل صعوبة على الآخرين من 
أنفسنا. ومن الصعب أن تفخر عندما تريد الانفصال بأي ثمن ، غدًا من البارحة ...

https://www.youtube.com/watch?v=1Gy-hkR11Ac

      

L'INFOX et après ? La crise ! https://www.lejournaldepersonne.com/2019/03/linfox-et-apres-la-crise/ L'infox, c'est de l'intox rajoutée à l'info pour vous mettre en boîte ! https://www.youtube.com/watch?v=S_pWk21S3Xg L'infox, c'est de l'intox rajoutée à l'info pour vous mettre en boîte, in the box... Le vrai est associé au faux pour paraître vraisemblable, probable et donc croyable. Si vous accordez un tant soit peu, de crédit à ce qui est dit, vous perdez la partie et vous commencez à vous comporter comme un chien qui obéit à la voix de son maître, comme Fox...nul n'est à l'abri de l'infox. La part d'info est conçue pour dissimuler la part d'intox, le vrai pour camoufler le faux, non seulement pour falsifier le propos, mais aussi pour le rendre infalsifiable, c'est à dire invérifiable. A prendre et non à comprendre comme un impôt qui s'impose à tous les esprits quelque soit leur parti pris. Fumée sans feu pour vous inciter à acheter ou vendre la mèche...On vous informe pour vous déformer ou vous rendre conformes à la norme désirée. C'est le vrai faux bruit. Le faux vrai souci. Vous êtes cuits, si vous y croyez...Mais si vous n'y croyez pas, vous n'êtes pas cru, ni crédible... C'est désormais notre lot commun à la radio, à la télévision et dans tous les réseaux sociaux...le même étau qui se resserre sur tous les idiots utiles qui s'emmêlent les pinceaux, en mélangeant l'info et l'intox, les news et les fakes, le vrai grain de l'ivraie...c'est ça l'infox, le moment de vérité qui voit tout le monde mentir à tout le monde, en toute sincérité par dessus le marché. Même les fabuleux sophistes, n'auraient pas pu dire mieux. Le vrai n'est désormais plus rien qu'un mensonge partagé, médiatisé et liké sur vos tablettes... noires ou blanches mais dépourvues de matière grise. C'est le comble de la fausseté: tout mensonge relayé devient plus vrai que le vrai. Et nous sommes tous complices de cette tartufferie. Le nombre de partage nous départage et nous fait de l'ombre. Il suffit de se démarquer pour marquer les esprits et les soumettre à n'importe qui avec du n'importe quoi. Toutes les illusions perdues sont revenues à la charge pour vous décharger du poids de la réalité...pour que vous vous remettiez à rêver d'une autre vie...avec le mot "peuple" comme opium pour tous les démunis. L'opération est d'une simplicité biblique: 3+3=9, c'est la triste vérité, et si vous en doutez, c'est que vous êtes complotiste, artiste ou dissident autiste. L'infox confond addition et multiplication pour que notre pouvoir diminue d'intensité, avec cette inversion du genre et du nombre. C'est un véritable labyrinthe: nul n'y est entré mais chacun cherche la sortie...d'où la crise qui scelle le sort de tous les esprits, non-avertis. 3+3=9, pour que la bêtise ne soit pas soluble, regardez BFM, ce soir, à 20H45...

 _ _

 _ _

Upload

2019-03-20

The above data represents video analysis and stats of Lejournal Depersonne Facebook page